TERMES DE REFERENCE Elaboration d’un référentiel (cahier de charges) sensible aux conflits et aux droits de l’homme sur le rôle des Synergies locales des acteurs de la Paix et d’un guide de plaidoyer

Projet d’appui à la participation des jeunes à la prévention des conflits en période électorale et la pérennisation des Synergies locales des acteurs de paix en Guinée Forestière

__________________________________________________

TERMES DE REFERENCE

Elaboration d’un référentiel (cahier de charges) sensible aux conflits et aux droits de l’homme sur le rôle des Synergies locales des acteurs de la Paix et d’un guide de plaidoyer

Juillet 2020

A propos de Search for Common Ground (Search) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)

Search for Common Ground (Search) est une organisation internationale à but non lucratif qui promeut un règlement pacifique des conflits. Search, dont le siège est à Washington DC et à Bruxelles, existe depuis 1982. Sa mission est de transformer la façon dont les individus, les organisations et les gouvernements gèrent les conflits – en s’éloignant des approches antagonistes et en favorisant les approches collaboratives. Search s’emploie à aider les parties en conflit à comprendre leurs différences et à agir sur leurs points communs. Avec un effectif d’environ 800 personnes dans le monde entier, Search met en œuvre des projets dans 49 pays, avec des bureaux permanents dans plus de 35 pays, en Afrique, en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et aux États-Unis.

Le PNUD est l’agence de développement des nations unies dont la mission est d’aider les gouvernements et les communautés à identifier et à mettre en œuvre leurs propres solutions aux défis de développements nationaux et mondiaux.  Etabli depuis 1975, le PNUD est un partenaire fiable et de longue date de la Guinée. En ligne avec le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016-2020), l’objectif du programme de pays pour la période 2018-2022 est de contribuer à accroitre la résilience aux chocs économiques, environnementaux et sociaux, de favoriser une croissance économique plus inclusive et plus durable, de favoriser des institutions nationales plus responsables, d’accroitre la participation et le contrôle citoyen et renforcer la paix et la cohésion sociale, rompant ainsi le cycle de la pauvreté persistante et des vulnérabilités aux chocs. Le PNUD est l’un des acteurs clés de la Guinée dans le domaine de la consolidation de la paix au cours des dix dernières années.

  1. Contexte et justifications de l’étude

En région forestière, il existe plusieurs types d’Infrastructures Sociales de Paix (ISP), à caractère traditionnel et / ou mises en place par des projets et la société civile en partenariat avec les administrations publiques déconcentrées et décentralisées. Avec le soutien du PBF, ces ISP avaient été identifiées et mises en synergie d’action dans une cinquantaine de communes les plus à risque de conflits. Appelées respectivement : Synergies Communales des Acteurs de Paix (SYCAP), Synergie Préfectorale des Acteurs de Paix (SYPAP) et Synergie Régionale des Acteurs de Paix (SYRAP), elles sont un cadre de dialogue et de concertation entre les différents acteurs impliqués dans la prévention des conflits et ont pour mission de :

  • Prévenir, gérer et résoudre pacifiquement les différents conflits qui surviennent dans les collectivités locales ;
  • Etablir des espaces ou des cadres de dialogue et de concertation entre les différents acteurs socio-politiques, ou des parties en conflit en vue du maintien d’un climat de paix, de sécurité et de cohabitation pacifique dans la localité à travers des actions de sensibilisation, de négociation, de médiation ou de plaidoyer ;
  • Renforcer le climat de paix, de sécurité et de confiance entre les différentes entités sociales de la région.

Mises en place en 2015, la plupart des SYCAP et SYPAP survivent encore malgré les difficultés opérationnelles et de coordination dans les communautés de la région forestière et contribuent à la prévention et la gestion des conflits.

C’est dans le but de consolider ces ISP et permettre d’opérationnaliser l’architecture nationale de paix qui sera pilotée par le Ministère de la Citoyenneté et de l’Unité Nationale, notamment par leur mise à niveau, leur capacitation et une meilleure coordination de leurs activités de prévention et résolution des conflits que Search a bénéficié d’une subvention du PBF pour la mise en œuvre en consortium avec le PNUD du projet d’Appui à la participation des jeunes à la prévention des conflits en période électorale et la pérennisation des acteurs de paix. Pour renseigner l’indicateur 1.1.1 (# d’outils (manuel référentiel et document de plaidoyer élaborés et validés) en vue d’atteindre le résultat 1 du projet (voir ci-dessous), il y a nécessité de recruter un consultant indépendant pour l’élaboration d’un référentiel (cahier de charges) sur le rôle des synergies locales des acteurs de paix et d’un guide de plaidoyer, qui soient tous sensibles aux conflits et aux droits de l’homme.

Le but de ces guides est d’outiller les synergies locales des acteurs de paix afin de mieux accomplir leur mission de prévention, de gestion des conflits et de promotion de la cohésion sociale en particulier en période électorale. Les présents termes de référence définissent le champ de la mission qui sera confiée au  consultant (s)/ bureau d’étude pour l’élaboration de ces guides ou manuels.

  1. Description du projet

Le projet d’appui à la prévention des conflits et à la pérennisation des Synergies locales des acteurs pour la paix en Guinée Forestière consolidera les Infrastructures Sociales de Paix (ISP) dans leur mission de prévention de conflits et de promotion de la cohésion sociale, en prélude aux échéances électorales à risque en vue. Le projet va soutenir également une implication active et structurée des acteurs clés (leaders locaux, jeunes et  femmes) à travers les synergies des acteurs de la paix dans la prévention des conflits au niveau local afin de réduire le risque d’instrumentalisation des communautés et des jeunes par des acteurs politiques et de renforcer ainsi leur résilience aux conflits. Le projet permettra l’opérationnalisation de l’Architecture Nationale de Paix (ANP), cadre fédérateur des ISP, prévue dans la Stratégie nationale de prévention des conflits et de renforcement de la citoyenneté, en particulier en région forestière où un système d’alerte précoce sera expérimenté.

Il s’articule autour de trois principaux résultats parmi lesquels, Search focalisera ses efforts pour l’atteinte de ceux indiqués ci-dessous :

Résultat 1 : Les synergies locales des acteurs de la paix sont structurées, mieux coordonnées et contribuent à la prévention et à la résolution des conflits en région forestière, en particulier pendant la période électorale

  • Produit 1.2: Les Synergies locales disposent d’outils harmonisés et appropriés, et leurs capacités sont renforcées
  • Produit 1.3: Les acteurs locaux renforcent les dispositions de prévention des conflits en période électorale

Résultat 3 : L’Architecture Nationale de Paix est mise en place et renforce les mécanismes locaux de prévention et gestion des conflits en Guinée Forestière.

  • Produit 3.2: Le mécanisme national de collecte, d’analyse des données, d’alertes précoces et de réponses préventives est mis en place et opérationnel en région forestière.
  1. But de la consultation

Le but escompté est de permettre aux bénéficiaires de s’approprier des outils (Référentiel sur le rôle des synergies et guide de plaidoyer) et de s’en servir dans leurs activités quotidiennes pour accroître leur efficacité dans l’action de prévention et de gestion des conflits au sein des communautés de la Guinée Forestière.

  1. Portée de la mission

Le consultant réalisera les activités suivantes :

  • Proposition d’une démarche méthodologique, et des outils adaptés à un public non spécialisé dans la prévention et la gestion des conflits notamment les membres des synergies locales, les autorités locales, associations de jeunes, de femmes, etc…
  • Opérationnalisation des outils et approches à un large public en l’occurrence les cibles du projet
  1. Objectifs et résultats attendus de la mission

E .1 Objectif général

L’objectif général visé par la présente prestation est d’une part d’élaborer un référentiel sur le rôle des synergies locales de paix et un guide de plaidoyer qui soient sensibles aux conflits et aux droits de l’homme et d’autre part assurer la formation de ces synergies sur ces outils.

E.2 Objectifs spécifiques

Spécifiquement, il s’agira de :

  • Réaliser une revue documentaire afin de recueillir tous les aspects nécessaires visant à prévenir et gérer les conflits surtout ceux liés aux élections ;
  • Concevoir un manuel sur le rôle des synergies et un guide de plaidoyer adaptés au contexte guinéen actuel, facile à utiliser et répondant au besoin des acteurs ;
  • Proposer des approches simplifiées et pratiques de prévention et de gestion des conflits surtout en période électorale ;
  • Faciliter l’atelier de validation de ces manuels ;
  • Proposer un curriculum et un agenda de formation sur les deux manuels ;
  • Assurer la formation des synergies sur ces outils

E.3 Résultats attendus

À la fin de la mission :

  • Les Synergies locales disposent d’outils harmonisés et appropriés, et,
  • Leurs capacités en prévention, gestion des conflits et en technique de plaidoyer sont renforcées.
  1. Durée et délais d’exécution:

La durée de la mission est de quarante-cinq jours et, la date de démarrage des interventions sera clairement définie dans le contrat.

  1. Livrables attendus :

Le consultant sera entièrement responsable de l’activité qui se déroulera sous la supervision de l’équipe projet et sera redevable des livrables suivants :

  • Livrable 1 : Un manuel référentiel pour les synergies des acteurs de paix intégrant de façon claire et précise leurs rôles, responsabilités, et les approches nécessaires pour l’accomplissement de  leurs missions de prévention et de gestion des conflits.
  • Livrable 2 : Un guide de plaidoyer (manuel de facilitation) qui sera mis à la disposition des acteurs concernés.
  • Livrable 3 : Un rapport de l’atelier de validation des deux (2) manuels ou guides.
  • Livrable 4 : Un rapport de formation prenant en compte les commentaires et avis de Search, du PNUD et du secrétariat du PBF rédigé et transmis sous format électronique et en version imprimée.

NB : Les deux (2) Manuels seront élaborés et fournis en trois (03) exemplaires originaux en copies dures et une (01) version électronique de chaque.

  1. Installations, données, services, personnel à fournir par l’employeur

Pour permettre au/à la consultant(e) de conduire à bien sa mission, Search lui fournira les documentations ci-dessous :

  • Le document de projet (le prodoc.) ;
  • La liste des structures partenaires et des parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre.

Dans le cadre de cette collaboration, le consultant pourra également utiliser un espace du bureau de Search pour des réunions d’échange et d’autres travaux dans le cadre de la mission et cela dans le strict respect des mesures barrières sanitaires en vigueur.

  1. Arrangement institutionnel et organisationnel

Search appuiera le consultant pendant toute la durée de la mission.

L’équipe projet avec l’appui du département DME sera entièrement responsable  du suivi efficace de l’action  tout en veillant au respect strict de ces TDR.

  1. J. Profil du consultant
  • Être une structure nationale spécialisée ou personne physique avec une expérience avérée sur les questions d’infrastructures sociales de paix en Guinée ou à l’international ;
  • Expérience dans la fourniture de soutien aux programmes dans les domaines de la gouvernance, de la prévention des conflits, des droits de l’homme et de la consolidation de la paix, y compris dans des contextes de crise et de fragilité ;
  • Être une structure ou personne physique ressource évoluant dans la prestation de service relative au domaine de consolidation de la paix ;
  • Avoir un diplôme de Master 2 ou Doctorat en Sciences sociales (Droit, économie, finances ou comptabilité…) ou tout autre diplôme équivalent ;
  • Avoir au moins minimum de 5 ans d’expérience pertinente dans le secteur public (national ou multilatéral, y compris le PBF), le secteur privé (universités, secteur non gouvernemental, entreprises) ;
  • Avoir une expérience dans la mise en œuvre des projets de développement axés sur la gouvernance, droits de l’homme, consolidation de la paix, financé par des bailleurs tels que : PBF, PNUD, UE, USAID…
  • La maîtrise de la zone du projet est un atout ;
  • Avoir une maîtrise des outils informatiques Pack Office (World, Excel, PowerPoint) ;
  • Avoir de très bonnes capacités orale et rédactionnelle en français
  1. Critères de sélection des offres

Les offres seront étudiées selon les critères suivants :

  • Qualité de l’offre méthodologique : pertinence de la méthodologie proposée par rapport aux attentes de Search détaillée ci-haut, qualité des outils proposés, respect du calendrier, respect des zones géographiques;
  • Qualité de l’offre financière : réalisme des coûts proposés, adéquation entre le budget et l’offre méthodologique ;
  • Profil du consultant sur base des critères détaillés ci-dessus (section « Formation et Expériences recherchées ») ;
  • Qualité des rapports proposés par le consultant comme référence: les candidats devront fournir les liens vers 2 missions réalisées en tant que consultant  principal au cours des 3 dernières années par un ou des membres de l’équipe proposée ;
  • Autre : la qualité de rédaction de l’offre sera également évaluée.
  1. Soumission des offres techniques et financières

Les dossiers doivent être soumis par courrier électronique à amillimono@sfcg.org copie kolykoivogui@sfcg.org ou déposés au bureau de Search for Common Ground à Conakry, N’Zérékoré, Labé.  Les e-mails devront être intitulés «l’élaboration d’un référentiel (cahier des charges) sensible aux conflits et aux droits de l’homme sur le rôle des Synergies locales des acteurs de la Paix et d’un guide de plaidoyer, projet UNP004»

L’offre technique et l’offre financière doivent être préparées dans des dossiers séparés mentionnant respectivement « Offre technique et offre financière »

La date limite des dépôts des offres est fixée au 07 août  2020 à 17h30 très précises.

Le dossier de candidature doit comporter :

  • une proposition technique : il s’agira de rédiger une note technique sur la compréhension des termes de référence, l’approche méthodologique, le draft de la structure des deux manuels qui seront proposés, le planning de travail, l’agenda des 2 ateliers de validation et de formation  et l’organisation de la mission

En annexe de l’offre technique, le/la candidat(e) devra fournir :

  • Lettre de motivation
  • Curriculum Vitae actualisé de maximum 4 pages avec 3 références professionnelles (NB : Contact de l’employeur et pas d’un « préposé »)
  • Copie du diplôme requis
  • Copies des attestations de services rendus dans les domaines similaires
  • Copie de la pièce d’identité
  • une proposition financière : elle doit indiquer le montant total en GNF (somme forfaitaire globale), et incluant les honoraires du consultant (indemnités journalières *nombre de jours prévus, frais de déplacement et autres rubriques nécessaires dans le cadre de sa mission)

Les candidatures féminines sont vivement encouragées !

NB : Tout dossier incomplet ou soumis hors délais sera rejeté. Les intéressé (e) s présélectionné (e) s seront contacté (e) s par téléphone pour un entretien. Ne pas faire d’appels téléphoniques et ne pas envoyer de courriers.