Avis de Recrutement d’un (e) Spécialiste en Passation des Marchés du Projet PRECOP.

REPUBLIQUE DE GUINEE

Travail-Justice-Solidarité

MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

PROJET DE RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES MICRO, PME  ET ACCES AU FINANCEMENT EN GUINEE (PRECOP)

…………………………………………….

APPEL A MANIFESTATION D’INTERET

Recrutement d’un (e) Spécialiste en Passation des Marchés du Projet PRECOP.

  1. CONTEXTE

Le gouvernement guinéen s’est engagé à intensifier ses efforts pour créer les conditions nécessaires á l’émergence d’un secteur privé national adossé à un tissu de Petites et Moyennes Entreprises compétitives capables de générer des emplois valorisants, créer de la richesse et de l’innovation dans les secteurs d’activités et chaines de valeurs prioritaires fixées dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES). Cette priorité du gouvernement correspond aux constats établis dans le cadre du Diagnostique Systématique Pays du Groupe de la Banque mondiale, qui oriente les interventions de l’institution au sein du Cadre de Stratégie Pays. Ainsi, le Gouvernement de la République de Guinée sollicitera une Avance de Préparation du Projet (PPA) auprès de la Banque mondiale pour contribuer au financement du coût de préparation du Projet de Renforcement de la Compétitivité des PME en Guinée (PRECOP).

Dans le cadre des activités liées au fonds de préparation du projet PRECOP mentionné sous la tutelle du Ministère de l’Industrie et du Développement des Petites et Moyennes Entreprises à travers le Projet d’Appui aux Communauté Villageoises (PACV) financé par la Banque mondiale, lance le recrutement d’un Spécialiste en Passations de marchés du Projet.

  1. PRESENTATION DU PRECOP

Le Projet de Renforcement de la Compétitivité des PME en Guinée (PRECOP) est une nouvelle opération marquant le réengagement du Groupe de la Banque mondiale dans le développement des Petites et Moyennes Entreprises (PME) en Guinée. L’objectif du projet  sera de « soutenir le développement, la croissance, et l’accès aux financements des PME dans les secteurs á fort potentiel de croissance ». Le projet sera financé par un Prêt de l’IDA à hauteur de 30 millions $ US.

Le projet proposé se concentrera sur les régions de Conakry et Boké sur une période de 5 ans. La réalisation de l’objectif de développement du projet s’articule autour de quatre (4) composantes :

Composante 1. Appui à l’entreprenariat et au développement des MPME.

L’objectif de cette composante est de renforcer la capacité des MPME à se développer, à créer des emplois et de la richesse, et à contribuer efficacement à l’inclusion socio-économique des jeunes et des femmes. Les mécanismes utilisés pour identifier les contraintes auxquelles se heurtent les MPME ciblent les MPME devant bénéficier du soutien du Projet et concevoir les activités du Projet sont principalement des facteurs limitant la capacité des MPME à se développer, à créer des emplois et de la richesse, et à contribuer efficacement à l’inclusion socioéconomique des jeunes et des femmes. Quatre contraintes ont été identifiées, à savoir : 1) la prévalence de l’informalité empêchant les entreprises d’accéder aux opportunités du marché ; 2) le manque de capacité des MPME locales qui les empêche de saisir les opportunités de marché qu’offrent les donneurs d’ordre; 3) un écosystème entrepreneurial non développé empêchant les projets potentiellement innovateurs et transformateurs de se développer ; et 4) un accès limité des MPME aux crédits du secteur financier.

Composante 2. Appui à l’infrastructure financière.

L’objectif de la seconde composante est de financer des infrastructures financières essentielles afin d’encourager l’accès des MPME au financement. Le renforcement de l’infrastructure financière de la Guinée améliorera l’accès de toutes les entreprises aux crédits, mais les MPME en bénéficieront proportionnellement davantage, étant donné les problèmes d’opacité et d’asymétrie d’information plus élevés dans le cas des micros et petites entreprises.

Cette composante aidera à mettre en place une plateforme de paiement de détail (Switch Monétique) connectant les institutions financières, afin de leur permettre de fournir des financements aux entreprises à un coût plus faible. Les données numériques obtenues à partir des transactions financières traitées par la nouvelle plateforme contribueront à enrichir les mécanismes de notation qui permettent d’évaluer la solvabilité des micro-entrepreneurs. La plateforme de switch national a le potentiel de remédier à l’asymétrie de l’information qui entrave l’accès au crédit. Au-delà de l’interopérabilité, les plateformes numériques peuvent de nos jours fournir des données sur les consommateurs et des analyses qui sont utilisées comme outils de prise de décision par les prêteurs dans l’octroi de leurs crédits.

Les asymétries d’information représentent un défi majeur pour les MPME en ce qui concerne l’obtention d’un financement extérieur adéquat. Les systèmes d’information sur le crédit traitent le problème de l’asymétrie de l’information entre les emprunteurs et les prêteurs et, ce faisant, ils contribuent à améliorer l’accès des MPME au financement. L’accès des prêteurs à des informations sur les MPME exactes et en temps opportun améliore leur capacité à évaluer la solvabilité des MPME et à réaliser des évaluations du risque de crédit fondées sur des données.

Composante 3Mettre en place des services financiers adaptés aux MPME

L’objectif de la troisième composante est de mettre en place un mécanisme de couverture de risque de portefeuille qui incitera les institutions financières participantes (IFP) à octroyer des prêts aux PME éligibles. Ces mécanismes seront assortis d’une assistance technique obligatoire visant à aider les IFP à concevoir, piloter et déployer des produits financiers afin d’étendre leur offre aux MPME cibles.

Composante 4 : Gestion et suivi de projet.

Cette composante appuiera l’Unité d’Exécution du Projet (UEP) et fournira des ressources afin de renforcer ses capacités en matière de passation de marché, gestion financière, communication, suivi et évaluation, par le biais de services consultatifs pertinents. Ce soutien couvrira les couts de fonctionnement, de formation, de partage des connaissances et les biens et équipements destinés au bureau de l’UEP et les audits. De plus, la composante financera une assistance technique pour renforcer les capacités du Ministère de l’Industrie et des MPME à assurer la coordination des activités dans son rôle de tutelle.

Les présents termes de référence ci-dessous visent à définir la mission et les tâches spécifiques liées au poste de Spécialiste Passation des Marches.

  • TERMES DE REFERENCE

3.1.      DEPENDANCE HIERARCHIQUE ET FONCTION PRINCIPALE

Le Spécialiste Passation des Marches sera recruté sur une base concurrentielle, est responsable de la mise en œuvre du processus de passation des marchés du projet. Il est placé sous l’autorité du Coordonnateur du projet et est basé à Conakry.

3.2.      PROFIL ET EXPERIENCE REQUIS

  • Titulaire d’un diplôme (au moins BAC+4) ou diplôme équivalent en ingénierie, architecture, droit, gestion, commerce ou domaine connexe ; Une formation Spéciale en Procédures de Passation des Marches des bailleurs de fonds du développement serait un atout ;
  • Avoir au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente en procédures de passation de marchés publics en général dont : (i) trois (3) ans au moins en tant que Spécialiste Passation des Marches de projets de développement finances par les Banques ou Institutions multilatérales de développement  ou (ii) quatre (4) ans au moins en tant qu’Analyste Passation des Marches de projets de développement finances par les Banques ou Institutions multilatérales de développement ;
  • Avoir des connaissances sur les règles et procédures de la Banque Mondiale serait un atout ;
  • Avoir des connaissances sur la règlementation guinéenne en matière de passation de marchés publics serait également un atout ;
  • Avoir une bonne aptitude pour le travail d’équipe ;
  • Aptitude à utiliser les logiciels standards de Microsoft Office (Word, Excel, PowerPoint etc…).

En outre, le candidat ou la candidate devra avoir (i) le sens de l’organisation et de la planification des activités (ii) un esprit d’initiative et le sens de l’anticipation ; (iii) le sens de la communication; (iv) la capacité à mettre en place un bon dispositif d’archivage des dossiers; et (v) l’expérience de travailler sous pression et dans un souci de respecter les échéances du projet.

3.3.      TACHES ET RESPONSABILITES

  1. En ce qui concerne la programmation :
    • Elaborer et tenir à jour les plans de passation de marchés suivant le modèle requis par l’IDA «  le STEP » pour les projets d’investissement comportant une description succincte des activités/marches, l’estimation prévisionnelle, les méthodes de passation ,  les types de revue, les calendriers  conformément aux termes des accords de Don/Prêt.
  1. En ce qui concerne la préparation des documents d’appels d’offres :
    • Préparer les dossiers d’appels d’offres et les demandes de propositions et veiller à ce que ces dossiers reçoivent les approbations nécessaires dans un premier temps des administrations nationales et ensuite du bailleur de fonds selon les dispositions prévues dans les accords de Don/Prêt.
    • Préparer les dossiers de pré-qualification ou sélection initiale  de travaux, fournitures et services autres que services de consultants;
    • Préparer les dossiers de présélection des cabinets ou consultants individuels pour les services de consultants;
    • S’assurer que les dossiers ont reçu les approbations nécessaires (au niveau national et auprès du bailleur de fonds) selon les seuils convenus dans les accords de Don/Prêt.
  1. En ce qui concerne la passation de marchés :
    • Préparer et faire publier les avis généraux, avis spécifiques et manifestations d’intérêt pour recevoir les expressions d’intérêts pour les services de consultant, les avis de présélection et les avis spécifiques d’appels d’offres de travaux et de fournitures ;
    • Assurer en plus des avis ci-dessus la plus large publicité en faisant publier si nécessaire des avis dans des revues spécialisées, dans le Business Développement et si nécessaire, en les communiquant aux représentations diplomatiques installées dans le pays ;
    • Veiller à l’inscription à l’ordre du jour des commissions de passation des marches les étapes du processus d’évaluation des offres ou propositions (ouvertures des plis évaluations et attributions) ;
    • Veiller au respect de la confidentialité dans les travaux d’évaluation des offres, candidatures et/ou propositions, s’assurer que ceux-ci reçoivent les approbations nécessaires des services compétents de l’administration d’une part et du bailleur de fonds d’autre part ;
    • Préparer les marchés/contrats et veiller à ce qu’ils soient signés, approuvés, visés, enregistrés et notifiés selon les procédures prévues et dans les meilleurs délais ;
    • S’assurer que les soumissionnaires non retenus reçoivent les informations nécessaires par la publication des résultats des attributions des marchés, conformément aux dispositions du Règlement de Passation des Marches pour les Emprunteurs de la Banque mondiale de juillet 2016, révisé en novembre 2017 et Août 2018.
  1. En ce qui concerne la connaissance du contexte local en matière d’offres :
    • Ouvrir et tenir à jour un répertoire des fournisseurs et des entreprises en utilisant les procédures de présélection ;
    • Tenir un répertoire de consultants qualifiés au fur et à mesure des manifestations d’intérêts ;
    • Ouvrir et tenir à jour un bordereau des prix unitaires (pour fournitures courantes et équipements) les plus usuels.
  1. En ce qui concerne l’exécution des marchés :
    • Assister le Coordonnateur dans la gestion des contrats en vue du respect des clauses contractuelles ;
    • Veiller à ce que les engagements sur marchés soient systématiquement communiqués aux Chefs de Composantes et aux comptables ;
    • Veiller à ce que les dispositions nécessaires aient été prises pour que l’exécution des marchés soit supervisée suivant les exigences spécifiques de chaque marché ;
    • Organiser les commissions de réception des fournitures, travaux et prestations, et s’assurer que ces biens et services sont conformes aux spécifications des marchés ;
    • Prendre les mesures nécessaires pour que les biens et services soient livrés et entreposés en sûreté aux endroits et aux dates précisées conformément aux dispositions des marchés ;
    • Prendre les mesures nécessaires pour que les services soient rendus dans les délais prévus et de manière efficace ;
  1. En ce qui concerne le respect des accords avec les bailleurs de fonds :
    • Veiller à ce que les procédures décrites dans les accords avec les bailleurs soient respectées à tous les stades du processus de passation des marches.
  1. En ce qui concerne l’utilisation des biens acquis :
    • En collaboration avec le Responsable Administratif et Financier et les comptables, participer à l’élaboration et à la tenue à jour des rapports sur l’utilisation et le fonctionnement des équipements mis à la disposition des diverses composantes ;
    • Tenir à jour les registres des immobilisations en accord avec le RAF.
  1. En ce qui concerne les rapports périodiques :

Le SPM remettra au Coordonnateur un rapport d’activités à chaque trimestre, à chaque fin d’année, et des rapports spécifiques à l’occasion des missions de supervision de la Banque.

  1. METHODE DE SELECTION

Le Spécialiste Passation des Marches du projet sera sélectionné suivant les méthodes de sélection des consultants individuels définies dans le Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs de la Banque mondiale de juillet 2016 révisé en novembre 2017 et Août 2018.

  1. CONDITIONS D’EMPLOI ET DE RECRUTEMENT

5.1       Le contrat d’un Spécialiste en Passation des Marchés (SPM), sera d’un (1) an renouvelable par reconduction sous réserve de l’évaluation annuelle satisfaisante de ses performances et ce jusqu’à la fin du projet, après une période probatoire de six (6) mois au cours de la première année.

Les performances du consultant seront évaluées tous les douze (12) mois sur la base des éléments suivants et non limitatifs :

  • Qualité de la planification et du suivi des opérations de passation des marchés ;
  • Qualité des documents soumis à la revue préalable de la Banque mondiale pour non objection ;
  • Qualité du système de classement des documents de passation des marchés ;
  • Qualité des documents examines pendant les revues a posteriori de la Banque ;
  • Qualité du suivi de l’exécution des marchés signés.

5.2.      Durée initiale du Contrat

Contrat initial d’un (1) an, renouvelable sur la base de la performance jusqu’à la fin du Projet (à priori cinq années).

5.3       Lieu de travail

Poste basé à Conakry avec des déplacements possibles dans la zone d’intervention du projet.

5.4      Dossier de candidature :

Les candidats ou candidates intéressé(e)s doivent  présenter le dossier suivant :

  • Une lettre de motivation ;
  • Un curriculum vitae détaillé, récent et certifié sincère par le candidat ;
  • Des copies des diplômes, des contrats, des attestations ou des certificats d’exécution de bonne fin et tout autre document attestant les qualifications et expériences acquises par le candidat.
  1. DEPOT DES CANDIDATURES

Les candidatures devront être déposées sous pli fermé au plus tard le 06 Novembre 2019 à 12 heures 30mn à l’adresse mentionnée ci-dessous et aux heures suivantes.

Programme d’Appui aux Communautés Villageoises (PACV),

sis au Quartier Ratoma à l’entrée de Mariador Palace-Conakry

Tél : 622 39 42 22/622 49 45 01

Du lundi au jeudi : de 9 heures à 16 heures 30 minutes

Le vendredi : de 9 heures à 13 heures.

Avec uniquement la mention « RECRUTEMENT D’UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES DU PROJET PRECOP  »

 Conakry, le 04 Octobre 2019

Le Coordonnateur

Cheick Santigui CAMARA

Séminaire de Formation EXCEL